AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ✰ ONCE UPON A TIME

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
☇ Genii bless you

✣ Little books : 67
✣ A emménagé le : 11/12/2016
✣ Ma jolie bouille : Tali, Branni, Emi, Anni
✣ Crédits : (avatar) Dulce ♥

☇ Genii bless you

MessageSujet: ✰ ONCE UPON A TIME   Sam 1 Avr - 15:47

Once upon a time
Some wars never end
Lentement, les rails grincent, les roues s’enclenchent, le train démarre. D’abord avec hésitation, puis, plus d’assurance lorsqu’il prend de la vitesse. Des fenêtres, en se penchant, on peut apercevoir les rails dorés brillant sous l’éclat du soleil, former une boucle tout près, une montée gigantesque avant la traversée de la mer.
Un peu plus loin, les passagers verront du coin de l’oeil ceux des bateaux leur faire de grands signes du pont supérieur. Les hommes lèveront un sourcil en haut de leur monocle, les jeunes filles baisseront les yeux et les enfants répondront avec joie à ses signes de loin, avant d’être réprimandés par leurs mères. Car ceux des bateaux ne peuvent venir que de Gondal.
Un peu plus tard, à mi-chemin, de jolis robots de cuivre traverseront les wagons en portant des plateaux de thé et de sandwiches. Aux premières classes, on proposera également des journaux fleurant l’encre fraîche et des cigares pour les messieurs. Des canailles de troisième classe – des étudiants, sans aucun doute – tenteront de faire incursion pour en dérober sur les plateaux, à moins que les gentlemen ne se fâchent ou qu’un contrôleur ne les surprennent. Ils crieront à l’injustice et à un appel à la révolution tandis qu’on les ramènera dans leur compartiment par le col de leur veste.

Très souvent, ce n’est que lorsque le jour descend et la nuit monte que le train arrive en vue de sa destination. L’horizon se teinte d’un rose pâle, d’un rouge mourant et d’un bleu mortel et des rayons de flamme frappent les quatre statues du port. Tali, Branni, Emi, Anni, les gardiens millénaires, veillent de leurs yeux de pierre.
Un jeu complexe de roues dentelées se met alors en marche au sommet du crâne des petits robots de cuivre. Leur mâchoire métallique s’ouvre et se referme une ou deux fois ; puis ils débutent leur discours à l’attention des touristes.

« En l’an 0 de l’Arrivée, quatre navires des terres lointaines firent naufrage sur cette île. Ses passagers ne tardèrent pas à découvrir que l’archipel en comportait deux autres de moindre taille et le baptisèrent Confédération de Glass Town. L’ancienne capitale, Verdopolis se situait à l’emplacement de l’actuelle ville de Glass Town. »

Et les jeunes filles sorties de pensionnat hochent la tête de manière à montrer qu’elles savent, et en pensée – car on n’en parle pas en société – elles se répéteront leurs leçons : en 354 de l’Arrivée, la guerre éclate, une guerre violente, effroyable – Dieu merci, ils disent que nous ne connaîtrons jamais ça ! Verdopolis est pratiquement détruite. Les deux autres îles font sécession et fondent les royaumes de Gondal et d’Angria.
Pas le temps de penser plus loin ; les robots brillants continuent, imperturbables.

« L’île est en grande partie urbaine. La ville est divisée en quatre quartiers : Parry, Wellington, Sneaky et Ross. Vous trouverez des informations pratiques concernant chacun dans les pochettes situées à votre droite. Les endroits à voir sont le palais royal, le musée de Lisle, le musée ashanti et les Jardins Verts. Nous espérons que vous apprécierez votre séjour à Glass Town. »

Quelques mètres encore avant d’entrer en gare ; quelques mètres de rails d’or étincelant sous les derniers rayons du soleil. Tout autour, la mer a englouti le reste du monde, et au centre ! Au centre, Glass Town, brillante, fantastique, bien droite. Derrière les statues des quatre Genii fondateurs, les bâtiments se pressent, toujours plus haut, toujours plus beaux. Les poètes disent de cette architecture qu’elle a l’air tirée et du Paradis et de l’Enfer.
Ceux pour qui c’est la première fois en ont le souffle coupé.

Plus loin, derrière la gare-marine et le port, se dresse l’un des centres de pouvoir de Glass Town : la Maison de la Presse. Derrière sa fenêtre, les mains croisées dans le dos et contemplant la mer, un homme au bras d’acier se tient. Il a été amputé suite à la dernière échauffourée avec les armées du Gondal, il y a de cela vingt-six ans. Il regarde la mer et il se demande si le Blackwood's Young Men's Magazine, dont il est rédacteur chef, peut vraiment se permettre plus de quatre allusions à la guerre qui vient sur sa une.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://glasstown.forumactif.com
 
✰ ONCE UPON A TIME
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [SOFT] REAL TIME TRAFFIC : Avertisseur de radars en temps réel [Gratuit]
» Les access prime-time
» Doctor Who: Adventures in Time and Space
» Coup de coeur horloger ou choix raisonné : Lange Time Zone, Journe Chrono Souverain, IWC Perpetual Calendar ou Réserve Auto Noire ?
» [SOFT] TIME OF DEATH : Calculer le temps restant avant la fin du monde 2012 [Gratuit]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glass Town ::  :: ❝ All true histories contain instruction ❞-
Sauter vers: